Un autre homme que celestin soupconnait ou voulait soupconner maurin du meurtre de grondard, c’etait le


Son frere l’avait, de longue main, preparee a cette entrevue, comme a d’autres a peu pres pareilles. Passe donc, Grondard, que tu me genes.

Voyez-vous, Dolores, disait-il, tout cela n’est pas clair; malgre les affirmations repetees des chefs du gouvernement de la Veracruz, et la protection dont ils feignent de m’entourer, je n’ai aucune confiance en eux. Il coupa contre le mur exterieur une branche de lierre des plus fortes.

Elle, debout devant une croquade de Forain, et sa toilette sombre l’enveloppe de plastiques roideurs. Oh! Oui, reprit encore Dominique, tout ce que tu dis la est bien l’exacte verite.

Hum! Ceci est important. Les deux hommes venaient de sortir, don Felipe etait seul, toujours assis devant la table et buvant. En effet, et le baron Charles de Meriadec, attache a l’ambassade francaise; il parait que ces deux braves jeunes gens ont fait des prodiges de valeur; que c’est grace a leur bravoure que nos amis ont echappe au sort horrible qui les menacait.

Voila ce qui, a mon avis, a du etre convenu entre l’empereur et le comte dans cette longue audience donnee a Schonbrunn.

Vous voyez d’ici la vieille chapelle delabree, aux murs nus, et dont la haute et large porte fut fermee a cause du vent.

. .

Diantre! murmura le comte, voila un gaillard qui est bien aime. . IV On verse du champagne a pleines flutes. Maurin, pour l’egayer un peu, voulut exciter l’ermite a conter d’autres galegeades. Dominique placa les trois barils de poudre a toucher le bas du mur, et sur ces barils il entassa, aide par ses compagnons, toutes les pierres qu’il put trouver, puis il prit son mechero, en retira la meche dont il coupa un bout long de dix centimetres au plus, il alluma cette meche et la planta dans un des barils. Quel bonheur! s’ecria dona Carmen. –Attendez donc!. Et l’image de Marceline qu’il n’a vue depuis le concert se dresse en sa memoire, vision maligne insaisissable. Tu as raison. XXXV JESUS DOMINGUEZ Au bout d’une heure, don Jaime sortit du palais et suivi de Lopez il se rendit a la maison du faubourg, ou il trouva le comte et son ami qui, tout entiers a leur amour et indifferents aux evenements qui se passaient autour d’eux, passaient des journees entieres avec celles qu’ils aimaient, jouissant avec cette heureuse insouciance de la jeunesse, du present qui leur semblait si doux, sans vouloir songer a l’avenir.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.